pieces-moteur

Actualité/Nouveauté
Clubs/Partenaires
Infos
Parc Machines
page-pro
Sponsoring 2cv
Sponsoring 2cv
contact
Passer-Cde
Economie-ecologie
expeditions
Liens Commerciaux
Prendre une mesure
Transport
Bloc moteur
Chemisage
AlesageLigne
Honage-Surfaçage
Divers-culasse
Epreuve-Surfaçage
MontageCulasse
Guides
Sièges de soupapes
Rectification des sièges
controle-vilo
Debouchonnage-vilo
Equilibrage
Rectif-vilo
Metalisation / soudure
Pieces au modele
Rectif-Alegement
sauvetage
Voitures anciennes
regule
Voitures modernes
pieces-moteur
Motos
poids-lourds-TP
cogeneration

© Rectification 2000 / 2013 - 2015

Rectification et Usinages de pièces moteurs.

Economie...économies ?


Pourquoi facturer moins si les clients peuvent payer plus ?


Faire des économies dans l'entretien ou la réparation de véhicules tient de plus en plus de la gageure. L'usinage et la rectification pratiqués par Rectification 2000 permettent de réaliser des économies importantes par rapport à l'achat de pièces neuves.


La remise en état présente l'avantage de conserver "ses" pièces moteur par rapport à l'achat de pièce d'occasion ou en échange. On constate que la remise en état et l'échange (pièce contrôlée et remise à neuf) sont en fait la même opération réalisée sur une pièce d'origine du véhicule ou non.


Evidemment cette démarche est obligatoire pour des moteurs de véhicules anciens car on ne trouve plus de pièce de rechange mais c'est aussi une bonne solution pour les moteurs modernes quand il sont réparables et que l'on peut trouver des pièces adaptables.


Les pièces adaptables proviennent, pour la plupart, des mêmes usines  que la première monte. Il n'y a donc aucun problème de sécurité ou de compatibilité avec les pièces achetées chez le constructeur mais leur prix est souvent de 20 à 50% moins cher.


Rectification 2000 est équipée de cuves de décantation pour la récupération des produits pétroliers (huile - gasoil - essence - produits de combustion etc...) qui proviennent de nos machines à laver.


Les pièces moteurs de nos clients sont toujours nettoyées dans un soucis d'hygienne pour le personnel intervenant mais aussi dans un but technique et mécanique. Il n'est pas possible de déceller un problème caché sous du cambouis.


Nos interventions de remise en état permettent de donner une seconde vie (voir une troisième ou une quatrième) à vos pièces moteurs.


Notre impact sur la planète n'est pas neutre mais certainement sans commune mesure avec une entreprise de production de pièces mécaniques.


Nous vivons une époque de mutations. Nous prennons tous conscience que nos choix individuels peuvent influer sur notre comportement collectif et sur l'ensemble de la société.


Le futur de nos enfants dépend de nous, aujourd'hui !

  

Ecologie...écologie

Vous avez dit "économie et écologie"

Depuis une bonne dizaine d'années, tout le monde communique sur l'écologie, le développement durable, la protection de l'environnement et la pollution. C'est un peu devenu une mode .....................il faut faire dans l'écologie !


Les constructeurs automobiles ont trouvé là un moyen de s'attirer la sympathie de leurs clients en vantant les mérites de véhicules de moins en moins polluants (ce qui reste à vérifier) et recyclables à plus de 80%. Ils utilisent cet argument tout en fabricant de plus en plus d'éléments non réparables en particulier pour les pièces moteurs. Sous couvert d'écologie, cela leur permet de vérouiller le marché de la réparation  et de garder leurs clients captifs.


Les lois et réglementations promulguées, avec pour objectif de peser le moins possible sur notre environnement, sont respectées pour ce qui est de la fabrication des véhicules neufs (pas toujours pour ce qui est de la pollution directe) mais détournées pour l'entretien et la réparation de ces véhicules. Cela leur permet de maîtriser les circuits de production et de distribution.


Il est plus avantageux, pour un constructeur, de vendre une pièce neuve ou un sous ensemble pour réparer ou entretenir un véhicule que de permettre, à un tiers, de ré-usiner les pièces usées.......... aurait dit M. de La Palisse !


Les clients sont obligés d'acheter des pièces neuves de la marque car, très souvent, elles sont indisponibles ailleurs. La conséquence directe de ses "évolutions" ou "mutations" du marché automobile est que cela nous retire la possibilité d'intervenir et de remettre ces pièces en état à moindre coût pour le client final.


Les campagnes de "communications écologistes" sont donc très positives pour les constructeurs et participent à l'amélioration de leur image. De plus les clients de ces grands groupes pensent participer à l'effort de préservation de notre environnement en achetant leurs véhicules. C'est la partie visible de l'iceberg mais la production de pièces neuves pour la réparation et l'entretien des véhicules consomme beaucoup plus de ressouces et d'énergie que la remise en état par usinage chez un rectifieur.


Citons un exemple pour illustrer ces changements. Certains constructeurs vendent des voitures dont le vilebrequin n'est plus rectifiable. Les fabricants de coussinets ne fabriquent donc pas de coussinet en cote réparation. La conséquence directe de cela est qu'un usager, qui coule une bielle, est obligé d'acheter un vilebrequin neuf voir un bloc embiellé et même parfois un moteur nu chez le constructeur. Le coût est alors de 1000 à 3000 euros selon la marque et le modèle pour un "petit moteur 4 cylindres" + la main d'oeuvre.


L'opération de remise en état par rectification à une cote réparation de ce même vilebrequin (si cela était possible et autorisé par le constructeur) se montrerait à environ 250 à 300 euros plus le prix des coussinets que l'on peut évaluer à environ 200 euros. Cela fait un total de 500 euros à comparer aux 2 à 5000 avec un coût de main d'oeuvre divisé par 3 au minimum pour la dépose / repose du vilebrequin rectifié par rapport au remplacement d'un bloc embiellé ou d'un moteur nu.


Nous n'irons pas jusqu'à chiffrer le coût de production des matières premières, de leurs transformations et de l'énergie nécessaire pour produire un vilebrequin ou un bloc. Tout cela est à comparer à la consommation d'électricité d'une rectifieuse fonctionnant 2 ou 3 heures !


Le client étant très souvent dans une situation qui doit être résolue rapidement car il a besoin de sa voiture. Une proposition dite "exceptionnelle" du concessionnaire lui est généralement proposée assez rapidement : "NOUS REPRENONS VOTRE VOITURE EN PANNE A UN PRIX SUPERIEUR A L'ARGUS ET VOUS REPARTEZ AVEC UN MODELE TOUT NEUF" et voilà le travail ! Le client est de nouveau captif de la marque pour 3 à 5 ans au minimum.


Le métier de rectifieur existe depuis que les automobiles roulent. Nous sommes toujours intervenus pour la remise en état des pièces moteurs. Nous avons suivi les évolutions des véhicules et de la technologie depuis plus d'un siècle mais nous sommes arrivés à un point où nous ne pouvons plus exercer notre métier. Les constructeurs automobiles ont pris conscience de l'importance du marché de l'entretien et de la réparation car il est plus rémunérateur que la vente de véhicules neufs.


Soyons lucides, nous avons aussi nos responsabilités. le manque de formation de notre personnel et des mécaniciens, le manque d'investissements dans nos entreprises, l'arrivée de l'électronique dans les véhicules, tous ces éléments concourent à notre mort lente. Les constructeurs l'ont bien compris et font en sorte de récupérer notre marché ce qui accélère notre disparition et celle des petits garagistes. Sans avoir la capacité d'intervenir et la possibilité d'obtenir des pièces en cotes réparations, nous ne pouvons pas lutter.


Nos fournisseurs sont les fournisseurs "première monte". Ils dépendent donc directement des constructeurs et ne peuvent pas s'opposer à un choix stratégique de leurs donneurs d'ordres en permettant une concurence réelle.


Finalement, le grand perdant, c'est le particulier qui n'est bon qu'à payer !


Comme toujours, il faut une prise de conscience collective pour faire évoluer les choses. En tant que consommateur, vous y perdez vos économies et la production de pièces de remplacement neuves fait payer un lourd tribu à la planète .


Nous, nous perdons notre travail et nos emplois !


Demandez  à votre concessionnaire automobile, avant d'acheter une voiture , si elle sera réparable à moindre coût (cahier des charges prévoyant des pièces en cote réparation et si ces pièces sont réellement et physiquement disponibles), nous pourrons alors peut être continuer à travailler en vous faisant faire de subtentielles économies.

La société Rectification 2000 est spécialisée dans la rectification et l'usinage de pièces moteurs  pour véhicules anciens et modernes. Automobiles, motos, camions, engins de Travaux Publics, bateaux, cogénération, groupes électrogènes. Nous assurons la rectification de vilebrequin - réalésage de cylindres, chemisage de bloc, alésage en ligne, épreuve - surfaçage - remplacement de guides - remplacement de sièges à l'azote - rectification de sièges de soupapes sur les culasses, équilibrage de vilebrequin, régule, coussinets minces, soudure alu, recharge laser, traitement etc...